Création d’étiquettes de bouteilles de vin | La Famille Belard*

*Les noms ont été modifiés dans les images suivantes, dans un souci de confidentialité.

Le brief du client était le suivant :

– redesigner une étiquette qui avait vieilli et la remettre au goût du jour avec dans l’idée, de rester sur l’image un peu cliché vintage roccoco de la France dans les pays asiatiques, fervents admirateurs de cette cuvée particulière.

– imaginer une étiquette déclinable en plusieurs couleurs afin de créer potentiellement une gamme entière.

Avant même de me lancer sur Illustrator, j’ai réalisé des croquis au crayon à papier sur des feuilles canson. J’ai choisi les élements à dessiner avec l’inspiration qui me venait et en me créant un moodboard des idées que j’avais. J’ai donc rassemblé des images de moulures architecturales intérieures (plafonds, murs, encadrements) et extérieures (façades, portails), des photos de grappes de raisin, de branches et feuilles de vigne, d’olivier et de laurier, plantes typiques du Sud de la France où est produit le vin. J’ai également choisi d’inclure quelques coquelicots sur une des étiquettes et des anges/chérubins à la manière de Cupidon sur une autre.

Une fois tous les éléments réunis, j’ai commencé le travail de recherche afin de positionner élégamment mes croquis sur une forme circulaire, rappelant une couronne garnie.

Après avoir obtenu satisfaction de mes designs, je les ai numérisés afin de me permettre de travailler sur mon logiciel de graphisme.

Une pemière approche, le mélange des tons neutres sur fond de parchemin vieilli

Pour cette première option, l’étiquette se veut discrète tout en répondant au brief du client. On opte pour une illustration quasiment en ton sur ton pour donner un effet vintage et un peu vieilli à l’étiquette qu’on exposera en cave ou sur votre plus belle étagère. Elle semble presque avoir déjà pris la poussière et l’humidité de la cave avec le temps.

Une deuxième approche, plus colorée

La deuxième approche : des étiquettes colorées avec une opacité moyenne en réutilisant les designs de l’option 1. Un bandeau en mouvement stipule la marque tout en apportant quelque chose en plus à cette étiquette illustrée à la manière un peu vintage voire même roccoco. L’illustration se retrouve dupliquée à la façon d’une ombre derrière l’image principale.

Vous pouvez faire un clic droit sur les images, sélectionner « afficher l’image » pour la visualiser en taille réelle.

Une troisième approche, loin du brief initial

Pour cette troisième et dernière option, j’ai pris davantage de liberté et décidé de me remettre à mes crayons pour croquer le Domaine qui procède à la réalisation de ce vin.

Après l’avoir numérisé, je lui ai donné un aspect plus pointu comme croqué à l’aide d’une mine ultra fine en double contours. L’étiquette dans l’ensemble rappelle les gravures d’autrefois.

Alors, vers quelle étiquette se serait porté votre choix ?